Gérer les troubles du comportement alimentaire

Aide à le recherche médicale

L’aide à la recherche médicale

Mise en place dès l’année 2014 et d’une valeur de 20 000€, elle est depuis l’année 2016 de 30 000€ environ par an. Lors de l’année 2016, le projet choisi n’a pu aboutir à notre grand regret. Aussi cette année, deux projets ont été retenus lors du comité de gestion du 26 juin dernier parmi les quatre projets sélectionnés par le Conseil scientifique de la Fondation de l’Avenir. Tous deux sont des  projets de recherche médicale clinique.

                1er projet : « Réalité virtuelle et prise en charge des distorsions corporelles chez les patientes souffrant d’anorexie ».  Pr Vincent DODIN (Hôpital Saint Vincent de Paul Lille)
Les patientes souffrant d’anorexie se voient plus grosses qu’elles ne le sont. Cette dysmorphophobie est lié à la perte de poids rapide qui ne permet pas de percevoir les dimensions réelles de son corps. L’immersion en réalité virtuelle de son propre corps en 3D favorise la modification de l’estimation métrique de son corps.
Cette méthode, non encore pratiquée en France pour l’anorexie, sera évaluée et pourra être intégrée ensuite dans les autres structures similaires.
La subvention de la FSC de 30 000€ permettra l’achat du matériel nécessaire à la recherche.

                2ème projet : « Étude des bio-marqueurs putatifs de l’anorexie mentale »
                                             Pr Sébastien GUILLAUME (CHRU Montpellier)
Les bio-marqueurs sont des molécules dont la présence ou la concentration anormale dans le sang ou les urines signale un événement ou un statut physiologique particulier (INSERM).
Dans le cas de l’anorexie mentale, aucun bio- marqueur n’est connu pour l’instant, à l’exception de ceux liés à la dénutrition. L’objectif de cette recherche est de mettre en évidence des bio- marqueurs spécifiques de l’anorexie afin de permettre de détecter les patientes à risque d’anorexie et de les prendre en charge de façon plus précoce et de prédire le pronostic vers une évolution favorable conduisant à la rémission.
La subvention de la FSC est de 25 000€.

Pour ces deux projets, les résultats attendus pourront avoir des retombées scientifiques et des applications immédiates pour les patient(e)s et les équipes médicales. De grands espoirs qui nous l’espérons se réaliseront.

                  Des nouvelles de la « Revue bibliographique internationale sur la prévention primaire des TCA » Dr Hugo SAOUDI (CHRU de Lille)
Elle est achevée grâce à un travail volontaire, patient et de qualité du Dr Hugo SAOUDI, sous la direction du Pr Olivier COTTENCIN du CHRU de Lille, et avec l’aide des psychologues de la Fondation,  Solange COOK-DARZENS et Annick BRUN par leurs relectures et corrections. Leurs actions professionnelles réciproques furent pour la Fondation une aide précieuse. Un beau travail de coopération en toute confiance.
Grâce à la Fondation Sandrine Castellotti, ce projet a été mené à bien. Il a permis de mettre en évidence les actions de recherche ayant eu lieu, les plus efficientes car évaluées, en particulier dans les pays anglo-saxons. Dans l’avenir, il sera d’une aide précieuse  pour de nouvelles recherches sur la prévention primaire, en particulier en France où elle n’en est qu’au stade de balbutiements. Pour cela, la revue sera publiée en anglais par le Dr Hugo SAOUDI. Quant à la Fondation, elle éditera un recueil à destination des bibliothèques, structures concernées en France.

Faciliter les soins, c’est une nécessité lorsque le trouble est présent. Mais l’empêcher d’apparaître c’est encore mieux, en prenant des précautions pour ne pas avoir une action délétère, ce que cette étude va permettre.