Gérer les troubles du comportement alimentaire

Aide aux soins innovants

L’aide aux soins : les Prix Fondation Sandrine Castellotti

La Fondation Sandrine Castellotti (FSC) a, parmi ses différents objectifs, d’améliorer la prise en charge des patient(e)s souffrant d’un TCA, en soutenant financièrement des projets de structures ayant un but similaire.

Elle a pour ambition de faire connaître les traitements contre les TCA afin d’accélérer leur dépistage et la prise en charge thérapeutique des patients pour répondre aux recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS).

Depuis sa création, sous égide de la Fondation de l’Avenir, la FSC a mis en place progressivement des actions d’aide aux soins en permettant :

  • la formation de professionnels de santé à des thérapies variées et reconnues pour leur efficacité,
  • le soutien financier de structures hospitalières (IMM-Paris, CHI Poissy-Saint Germain-Poissy, CH Raymond Poincaré-Garches) et associatives (ENDAT-Paris) par la mise en place d’ateliers variés dans ces structures.

En 2017, la FSC souhaite aller plus loin dans son engagement auprès des structures mettant en place des prises en charge des TCA. Elle veut favoriser les prises en charge innovantes et singulières territorialement auprès de personnes atteintes de TCA. Un appel à projet sera adressé aux structures oeuvrant dans la lutte contre les TCA. Déjà mise en place préalablement à la candidature, l’action  doit avoir démontré son   efficacité sur un petit échantillon de bénéficiaires, et pouvant  être ainsi reproductible dans des structures similaires.

Cette manière de procéder permettra de mettre en lien des structures ayant des objectifs semblables sur un territoire donné, d’obtenir des cohortes de patients  significatives en nombre plus rapidement, d’où une évaluation de la méthodologie et de l’organisation des soins plus rapide, des échanges permettant des  ajustements ….. pour arriver à la meilleure prise en charge possible en un temps plus court.

Pour l’année 2017, sept projets ont été adressés de toute la France. Un beau début, pour une petite structure comme la FSC.

Lors du comité de gestion du 16 novembre 2017, les membres de ce dernier ont sélectionnés 3 de ses projets.

  • 1er Prix, d’une valeur de 5 000€, a été attribué au Dr Emmanuelle DOR-NEDONSEL de l’association ANFREPEA Association Niçoise pour la Formation et la Recherche en Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent dont le président est le Pr Florence ASKENAZY (CHU Lenval à Nice).
    « Groupes psycho-dynamiques sensoriels pour la prise en charge de l’anorexie et de la boulimie des patients âgés de 10 à 20 ans ».
    Les séances, pratiquées en groupe ou en individuel, en séquenciel ou en continu, en ambulatoire, en hospitalisation de jour, ou en hospitalisation temps plein, permet, par sa souplesse, une prise en charge personnalisée et adaptée aux besoins des patients. Les résultats observés sont l’amélioration de la perception sensorielle, olfactive, gustative, visuelle, perception de soi, ce qui permet de lever le refus alimentaire, de se remettre en lien avec son environnement social, de retrouver ou redécouvrir ses souvenirs ou émotions induits par les stimuli sensoriels d’où l’amélioration.

 

    • 2ème prix, d’une valeur de 4 000€, a été attribué au Pr Priscille GÉRARDIN du CHU Charles Nicolle de Rouen du service de pédiatrie médicale.
      « Programme d’accompagnement à la sortie de l’hôpital : le repas thérapeutique ».
      Prise en charge innovante, elle permet de compléter la palette des soins prodigués lors de l’hospitalisation, en permettant de préparer la sortie et un retour au vivre ensemble. Par un travail familial intégré à la prise en charge hospitalière conventionnelle, les familles travaillent leurs angoisses et leurs ressentis autour du repas. En s’appuyant sur les parents et la fratrie, « alliés thérapeutiques », elle prévient les rechutes lors du retour à domicile. Elle a aussi permis de confirmer l’inexistence de famille « anorexique », chaque famille ayant une histoire et ses ressources à mettre en valeur.

 

  • 3ème prix, d’une valeur de 3 000€, a été attribué au Dr Laëtitia LEGENDRE de l’établissement la Jouvence Nutrition à Messigny et Vantaux près de Dijon.
    « Protocole crises de boulimie »
    Son objectif est de dédramatiser la situation lors des crises de boulimie, d’assurer une sécurité d’hygiène alimentaire minimum, par un accompagnement personnalisé du (de la) patient(e) du fait de la présence possible d’une infirmière après la crise. Ainsi, s’établit entre le (la) patient(e) et l’infirmière une relation de confiance mutuelle d’où possibilité de faire évoluer les symptômes en les rendant acceptables, médicalement et financièrement. À terme, une amélioration peut s’observer avec une diminution progressive des crises, voire leur arrêt pour certain(e)s patient(e)s.


Un 4ème prix de 5 000€ a été attribué à M. Patrick DECROIX de l’association ENDAT (Paris) lors du comité de gestion du 29 juin 2017 « Atelier diététique et pleine conscience »

Le repas thérapeutique commence par un court temps de méditation guidé, permettant l’ancrage dans l’instant présent. Puis chaque aliment ingéré est appréhendé sous les différentes sensations qu’il procure : visuelles, olfactives, gustatives, afin de pouvoir décrire les différents ressentis lors de l’ensemble de la dégustation. Ce protocole est à refaire chez soi à chaque repas dans la mesure du possible.

Les objectifs sont de diminuer certains symptômes du TCA, d’ augmenter l’autonomie alimentaire, de permettre la naissance d’un « déclic » qui amènera le (la) patient(e) à manger plus lentement et d’être plus en lien avec ses besoins alimentaires réels.