Gérer les troubles du comportement alimentaire

Les TCA

Capable de se reproduire

Par la fécondation, union d’un ovule et d’un spermatozoïde, se forme une cellule-œuf à l’origine d’un nouvel être vivant humain, ce qui nécessite l’apport de nutriments par le sang maternel par le cordon ombilical et le placenta, pour assurer la croissance de l’embryon, puis du foetus.

La reproduction permet à l’espèce humaine de se perpétrer au cours des temps géologiques.

Le maintien de la composition de l’Homme, de son bon fonctionnement, de sa reproduction, n’est possible que parce qu’il se nourrit. Il prélève ses aliments dans le milieu environnant en mangeant d’autres êtres vivants : végétaux, animaux et bactéries. L’Homme est un omnivore.

L’alimentation humaine et la santé

Avoir une alimentation saine permet de couvrir les besoins nutritionnels de l’organisme,

  • Des besoins nutritionnels quantitatifs
    Afin de couvrir les besoins énergétiques et les besoins de matière nécessaires au métabolisme assurant la croissance et l’entretien de l’organisme. Ils dépendantes de nombreux facteurs, en particulier l’activité physique, le climat, l’habitat et la personne elle-même….
  • Besoins nutritionnels qualitatifs
    Afin que les réactions du métabolisme puissent se produire correctement, l’alimentation doit être équilibrée, les différents nutriments devant être apportés dans certaines proportions :
    • Apporter les molécules organiques pour un bon apport énergétique : les protéines 12-15%, les glucides 50-55%, les lipides 30-35% .
    • Apporter l’eau sans laquelle aucune réaction du métabolisme ne pourrait avoir lieu. La présence d’eau liquide sur la Terre a permis l’apparition des êtres vivants il y a environ 3,8 milliards d’années.
    • Apporter les sels minéraux car l’organisme est incapable de les synthétiser. Si certains entrent dans la constitution d’organes, par exemple le squelette est une réserve de calcium, tous permettent le fonctionnement des organes, comme par exemple le potassium qui intervient dans la contraction cardiaque.
    • Apporter les acides aminés indispensables, au nombre de 8 pour l’adulte, 10 pour l’enfant, sur les 20 existant dans les protéines ingérées. Ils sont apportés principalement par les protéines d’origine animale. Ils doivent être impérativement apportés par l’alimentation car l’organisme est incapable de les synthétiser lui-même.
    • Apporter les acides gras essentiels, au nombre de 2, l’un étant à l’origine des oméga-3, l’autre à l’origine des oméga-6. Ils sont apportés principalement par les lipides d’origine végétale. Ils doivent être apportés par l’alimentation, l’organisme ne pouvant les synthétiser lui-même.
    • Apporter des vitamines, en proportion équilibrée, car l’organisme est incapable de les synthétiser. Elles sont apportée principalement par les aliments d’origine végétale.
    • Apporter des fibres, permettant un bon transit intestinal.

Une alimentation suffisante et variée, pour éviter les carences, par la satisfaction de besoins biologiques propres à chacun, permet de rester en bonne santé.

« Manger selon les traditions » : l’alimentation, une longue histoire de l’humanité

L’alimentation de l’Homme, depuis qu’il existe, il y a 3 millions d’années, a varié au cours du temps en fonction de son évolution biologique, de son lieu de vie, de son histoire socio-culturelle.

Pages: 1 2 3 4