Gérer les troubles du comportement alimentaire

Édito

L’objectif premier de la Fondation Sandrine Castellotti est de venir en aide aux personnes concernées par les troubles des conduites alimentaires : patient-e-s, familles et proches pour amener les premières sur le chemin du rétablissement.

Problématique : Sur quels documents s’appuyer pour mener des actions qui correspondent aux besoins observés ?

Charte mondiale pour AGIR sur les Troubles des Conduites Alimentaires (2006 AED)

Droits et attentes des personnes atteintes de TCA et de leurs familles

I– Droit à une prise en compte de la sévérité des troubles, à une bonne connaissance des signes, conséquences et traitements proposés, et à un réel partenariat avec les professionnels de santé.

II– Droit à une évaluation clinique approfondie assortie d’un programme thérapeutique.

III– Droit à des soins spécialisés, accessibles pour tous, et de grande qualité.

IV– Droit à des niveaux de soins garantissant la transparence sur les modalités de traitement, le respect et la sécurité des patients, et ce, quel que soit leur âge.

V– Droit pour l’entourage d’être informé largement sur la maladie, d’être respecté et considéré comme une personne ressource.

VI– Droit pour l’entourage à un soutien thérapeutique approprié et à un programme d’éducation aux ressources.

Les Recommandations de bonne pratique de la Haute Autorité de Santé

De l’anorexie mentale (juin 2010)
De la boulimie nerveuse et de l’hyperphagie boulimique (12 septembre 2019)

D’après ces recommandations, plus la prise en charge est rapide, meilleur est le pronostic. La prise en charge des personnes ayant un TCA doit être transdisciplinaire, globale, graduée, coordonnée et personnalisée.

En ce qui concerne le respect des droits des personnes et les recommandations de bonne pratique de la Haute Autorité de Santé, la situation est plus que problématique sur le territoire français. Afin de permettre l’application de ces droits et de ces recommandations, la Fondation Sandrine Castellotti, intervient par ses actions, dans la mesure de ses possibilités.

Les actions de la Fondation Sandrine Castellotti s’appuient sur la Charte et les recommandations de bonne pratique de la HAS afin de subvenir aux insuffisances observées dans leur application.